Menu

Nos projets

Le RADDO travaille sur des projets :
- régionaux : GASSOM, PACO, TERO
- nationaux : DevOasis en Algérie, Picodev en Mauritanie

Projets régionaux

Projet GASSOM

Le projet « Gestion Adaptative et Suivi des systèmes oasiens au Maghreb » renforce la gestion adaptative et le suivi des écosystèmes oasiens au Maghreb. La « gestion adaptative » est un modèle de réponse qui s’adapte aux changements et évolue au rythme de la nature et des sociétés. Comment ? Ce processus d’apprentissage dépasse l’individu en devenant social.
Financé par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) et mis en œuvre par l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le projet s’est déroulé de janvier 2017 à décembre 2019. Une nouvelle collaboration a vu le jour entre des institutions nationales et le RADDO au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie pour l'identification, le recueil et la capitalisation de bonnes pratiques oasiennes. L’ensemble de ces bonnes pratiques sont à retrouver dans notre centre de ressources !
Le projet a aussi permis la mise en œuvre d’une stratégie de plaidoyer nationale et internationale pour la gestion adaptative des oasis . Un troisième volet a permis la création d’un système d’information géographique sur les oasis au Maghreb.

Projet TERO

Le projet Territoires Engagés pour la Résilience des Oasis (TERO) vise à renforcer la résilience des communautés oasiennes au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie, face aux risques liés au changement climatique par l’implication des jeunes volontaires locaux. Ce projet s’est tenu de 2018 à 2020 et a été soutenu par l’Union européenne (UE).
Le projet a permis de renforcer les capacités d’intervention des associations locales, à la fois dans le domaine de la gestion de projet et dans l’accueil de volontaires internationaux. Des formations techniques et des voyages d’échanges ont permis de partager et d’appuyer l’expertise des bénéficiaires dans le domaine clé de la lutte contre les effets du changement climatique. L’implication du RADDO a instauré une durabilité dans l’accompagnement et la mobilisation des partenaires.
Ce projet a également renforcé la collaboration avec les autorités sur les dispositifs d’alerte face aux catastrophes en créant des conditions favorables pour la gestion des risques.

Retrouvez la fiche projet ici !

 Projet PACO

Le Programme d’Action Concertée des Oasis (PACO) est un projet pour le développement durable des oasis du Maghreb et de la zone saharienne en sauvegardant le patrimoine oasien. Le programme existe depuis 2008. Il est financé par l’Agence Française de Développement (AFD). Il permet la consolidation du RADDO par le renforcement des plateformes nationales.
Les organisations de la société civile oasienne sont renforcées aussi bien dans leur organisation structurelle que dans leurs compétences de plaidoyer. Des actions au national et international sont élaborées en ce sens. Enfin, des pratiques de gestion durable des ressources naturelles oasiennes sont partagées et diffusées entre les acteurs oasiens des pays concernés.

Retrouvez la fiche projet du PACO4 ici

 Projets nationaux

Projet DevOasis en Algérie

De janvier 2018 à mars 2020, le projet «Appui aux acteurs locaux pour un développement rural durable des oasis du sud algérien» est porté par le CARI en partenariat avec l’APEB et El Argoub - une association du RADDO située dans la région de Laghouat en Algérie. Via ce projet, les associations promeuvent un développement rural durable des oasis du sud algérien par le renforcement des compétences techniques et organisationnelles des associations de la société civile. Il permet aussi le développement d’activités génératrices de revenus en vue de contribuer au développement économique de ces régions. Enfin, le projet vise à appuyer l’action du PACO de mise en réseau des associations oasiennes pour une meilleure efficacité de leurs actions.

Retrouvez la fiche projet ici

Projet Picodev en Mauritanie

L’objectif du Projet d'Initiative Locale Concertée des Oasis des Communes d'Atar et de Tawaz (PICODEV), porté par l’association Tenmiya, est de contribuer au développement durable ce des deux oasis par la sauvegarde et la valorisation des ressources naturelles, économiques et sociales. Comment ? Par le renforcement des acteurs locaux et leur articulation avec les acteurs oasiens au niveau régional, national et international.

Le projet s’est fixé les résultats suivants dans les deux oasis concernées:

  • La société civile oasienne est renforcée dans ses capacités de plaidoyer
  • Les associations oasiennes sont fédérées, formées et adhèrent au RADDO
  • Un cadre de concertation communal entre les organisations oasiennes, les communes et les services techniques régionaux est mis en place pour une meilleure gestion des affaires publiques
  • Des activités économiques productives contribuant à la mise en œuvre de la stratégie communale sont soutenues par la mise en place d’un fonds vert tout en favorisant l’émergence d’une économie verte.

Retrouvez la fiche projet ici

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.