Menu

Projet PICODEV

Sous-titre : Projet d’initiative locale concertée pour le développement durable des oasis des communes d’Atar et de Tawaz (PICODEV)
Résumé :
L’action proposée par le consortium Tenmiya, le Centre d’Actions et de Réalisations Internationales (CARI) et l’association El Velah vise à soutenir les actions des organisations de la société civile et des autorités locales concourant au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations des Oasis des communes d’Atar et de Tawaz. Depuis plus de 15 ans, Tenmiya et le CARI, et plus récemment l’association El Velah, viennent en appui aux organisations de la société civile dans la région de l’Adrar, notamment dans le cadre du Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis (RADDO) et ses Programmes d’Actions Concertées dans les Oasis (PACO). Ces interventions ont été l’occasion pour les promoteurs de l’action d’identifier, d’évaluer et d’échanger avec les organisations de la société civile oasienne et les autorités locales sur leurs besoins en renforcement des capacités, leur autonomisation et leur participation aux cadres de concertation.
Pays : Mauritanie
Ville : Atar et Tawaz
Année : 2018

Télécharger

Présentation du projet

Contexte
 

• Eléments de diagnostic de la zone d’intervention :

Le projet PICODEV se déroule en Mauritanie, dans la willaya de l’Adrar. Plus précisément, les activités dans le cadre du projet sont réalisées sur le territoire de deux communes, à savoir Tawaz et Atar. Ces deux communes accueillent six AGPO (Association de gestion participative des oasis) réparties sur six localités : Tawaz, Kseir, Wivak (Amdere), Tezijk, Terwen et Atar.
 
 Principales caractéristiques de la zone :

L'Adrar est située au cœur géographique et historique du pays, elle doit son nom au plateau de l'Adrar qui domine cette région désertique traversé par une étroite chaine montagneuse. Le climat de l'Adrar est de type désertique (saharien ), très sec et balayé par un vent chaud. La pluie y est rare, il y tombe entre 50 et 70 mm par an.
Les principales ressources économiques reposent principalement sur le tourisme, l’agriculture et l’élevage. Concernant le secteur agricole, l’exportation des produits du palmiers dattiers vers les centres urbains et autres régions du pays constituent une entrée financière non négligeable pour la région de l’Adrar. Les palmeraies sont localisées dans les oasis, point de végétation au milieu des déserts évoluant sur une nappe phréatique peu profonde ou le long de cours d’eau. Véritable rempart contre la désertification de part leur nature physique mais aussi grace à leur structure sociale, en Mauritanie les oasis abritent un demi million d’habitants.

Historique des interventions sur la zone d’intervention ?

Dans les années 2000, le Ministère du développement rural a lancé un projet appelé projet Oasis, visant à structurer les acteurs oasiens par la mise en place d’AGPO. Héritier du Projet Oasis I et II, le PDDO achevé en 2015 s’inspire largement de cette expérience pour réaliser son objectif global, à savoir, la création, à terme, d’une base de développement solide et les conditions propices pour que les communautés oasiennes puissent se prendre en charge et participer d’une manière effective à la réalisation des objectifs nationaux de réduction de la pauvreté et de lutte contre la dégradation de l’environnement. Une coopération sud-sud est aussi opérée depuis le début des années 2000, entre autres avec le Maroc, la Tunisie et l’Algérie. L’initiative est aujourd’hui appuyé par le Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis qui vise aussi le partage de connaissance entres les acteurs oasiens. L’ONG Mauritanienne Tenmiya coordonne le RADDO au niveau de la Mauritanie.

Problématique de la zone justifiant une intervention :

Les tendances du changement climatique sur la région déjà sous tension indiquent une accentuation de la sécheresse et par conséquent des pressions accrues sur les ressources en l’eau, déjà en quantité limitée. Le nombre d’oasis a considérablement diminué du fait de leur abandon et du manque d’entretien, conduisant à l’exode vers les centres urbains.
 

Projet/programme

Nom : Projet d’initiative locale concertée pour le développement durable des oasis des communes d’Atar et de Tawaz (PICODEV)

Partenaires : le Centre d’Action et de Réalisation internationale

Durée: 36 mois

Objectifs :

L’objectif global de l’action est de contribuer au développement durable des Oasis d’Atar et de Tawaz par la sauvegarde et la valorisation des ressources naturelles, économiques et sociales, à travers le renforcement des acteurs locaux et leur articulation avec les acteurs oasiens au niveau régional, national et international.

Résultats attendus :

Les principaux résultats attendus de l’action sont :
➢ R (1) La société civile de la communauté Oasienne d’Atar et de Tawaz est renforcée dans ses capacités de plaidoyer.
➢ R(2) Les associations oasiennes d’Atar et de Tawaz sont fédérées, formées et adhèrent au RADDO.
➢ R(3) Un cadre de concertation communal entre les organisations oasiennes, les communes et les services techniques régionaux est mis en place pour un développement durable et une meilleure gestion des affaires publiques.
➢ R(4) Une stratégie communale concertée et son plan d’action sont élaborés pour la préservation et le développement durable de l’Oasis d’Atar et de Tawaz.
➢ R(5) Des activités économiques productives contribuant à la mise en œuvre de la stratégie communale sont soutenues par la mise en place d’un fonds vert tout en favorisant l’émergence d’une économie verte.

Description de l’action:

L’action proposée par le consortium Tenmiya, le Centre d’Actions et de Réalisations Internationales (CARI) et l’association El Velah vise à soutenir les actions des organisations de la société civile et des autorités locales concourant au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations des Oasis des communes d’Atar et de Tawaz. Depuis plus de 15 ans, Tenmiya et le CARI, et plus récemment l’association El Velah, viennent en appui aux organisations de la société civile dans la région de l’Adrar, notamment dans le cadre du Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis (RADDO) et ses Programmes d’Actions Concertées dans les Oasis (PACO). Ces interventions ont été l’occasion pour les promoteurs de l’action d’identifier, d’évaluer et d’échanger avec les organisations de la société civile oasienne et les autorités locales sur leurs besoins en renforcement des capacités, leur autonomisation et leur participation aux cadres de concertation.

• Bénéficiaires :

➢ Les 5 associations oasiennes
➢ Les 60 coopératives féminines des communes d’Atar et de Tawaz
➢ Les communes
➢ Les services décentralisés

Pour en savoir plus

Nom et contact de la personne de référence (chef de projet ou coordinateur) :
Tenmiya, centre des innovations et du développement

Site web : https://www.tenmiya.com/

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.