Menu

Atelier régionale de consolidation de plaidoyer sur les oasis au Maghreb

A Errachidia au Maroc, les 30 et 31 janvier 2019 s’est tenu un atelier régional de consolidation d’une stratégie de plaidoyer en faveur des oasis maghrébines. Cet atelier a réunit une quarantaine d’acteurs investis dans la cause oasienne venant de Tunisie, de Mauritanie et du Maroc.

Cet atelier a été organisé par la FAO, en collaboration avec le RADDO dans le cadre du projet « Gestion adaptative et surveillance des systèmes oasiens au Maghreb » financé par le FEM. L’objectif de ce projet est d’améliorer, de développer et de soutenir la gestion adaptative et la surveillance des écosystèmes oasiens au Maghreb. 

Dans la suite logique des ateliers organisés en Tunisie, en Mauritanie et au Maroc consistant à poser les premiers jalons pour la réalisation de stratégies de plaidoyer nationales, l’atelier régional est venu faire le lien entre ces stratégies pour leur insuffler une force d’action à un niveau plus global. Ce sont des acteurs issus de la société civile, des administrations, de centres de recherches issus des différents pays qui ont travaillés de concert durant ces deux jours. Chaque pays a proposé au moins 8 personnes (y compris les coordinateurs nationaux) avec une représentation égale des institutions et de la société civile. Les objectifs à atteindre à l’issu de cet atelier étaient multiples, à savoir :

  1. Enrichir et valider les stratégies nationales élaborées dans le cadre du projet et définir les activités à mener pour les différents plaidoyers nationaux ;
  2. Proposer une stratégie de plaidoyer internationale commune aux trois pays en se basant sur les stratégies nationales et en partant du plaidoyer déjà existant au sein du RADDO ;
  3. Proposer et valider un plan d’action fonctionnel et opérationnel pour le plaidoyer international. Une attention  sera portée sur les actions de communication au sein du plan d’action.

 

La première journée de l’atelier a été consacrée à un rappel des bases communes pour le bon déroulement de l’atelier. A savoir ; la définition du plaidoyer et les éléments facteurs de réussite d’une bonne stratégie de plaidoyer. En outre, les stratégies nationales ont été validées par leur partage entre les pays. A partir de cela, il a été possible de déterminer des feuilles de route permettant de planifier les actions concrètes à mener pour les différents plaidoyers nationaux, d’en définir les responsables et les délais à respecter.

La seconde journée a permis de porter une réflexion collective sur la mise en action d’un plaidoyer international commun en faveur du patrimoine matériel et immatériel oasien. Pour cela ont été définis les grands axes, les cibles et opportunités prioritaires et les activités les plus pertinentes à mener.

A l’issue de ces deux jours de travaux collectifs plusieurs résultats remarquables sont à noter. Les différents pays ont validés leurs stratégies de plaidoyer nationales respectives et définis leurs plans d’actions intégrant des outils de communications communs. Enfin, un plan d’action partiel pour la mise en œuvre de la stratégie internationale a été déterminé, et les axes de cette stratégie validés.

Cet atelier a permis d’enclencher le processus régional de plaidoyer qui permettra de porter toujours plus en avant la cause oasienne sur la scène internationale, notamment à travers la participation à différentes Conférences des Parties (COP), au prochain sommet Désertif’Actions qui se tiendra à Ouagadougou au Burkina Faso en Juin 2019 et au Forum International du Tourisme Solidaire qui se tiendra au Maroc en octobre 2019.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.