Menu

Analyse comparative des pratiques d’irrigation du palmier dattier dans différents systèmes oasiens du Tafilalet, Maroc

Type de publication :
Rapport / Étude / Note
Auteur :
Guénaëlle Renevot
Année de publication : 2006
Pays : Maroc
Langue(s) : Français
Télécharger

Présentation du document

La région du Tafilalet, sud-est du Maroc, est une zone semi-désertique, qui connaît une situation critique quant à l’accès aux ressources hydriques. L’eau a des origines très différentes, eau de surface (barrage, crue), eaux souterraines (puits, forage, khettara, source). Le renouvellement des eaux souterraines est conditionné par les apports provenant des eaux de surface. Hors, la sécheresse récurrente qui sévit depuis trois décennies et les faibles lâchers du barrage Hassan ADDAKHIL, ont considérablement réduit la recharge naturelle des nappes phréatiques. Pour pallier au manque d’eau, le recours au pompage s’est généralisé depuis les années 1980, cependant les nappes phréatiques moins alimentées par les crues, connaissent une baisse de leur niveau piezométrique et une augmentation de leur salinité. L’irrigation par une eau fortement chargée en sels (moyenne de 7 g/l) provoque la dégradation des sols et la chute de la productivité.
Dans ce contexte habituellement aride, le palmier dattier est le pivot de l’oasis (constitue la première strate), c’est lui qui permet une agriculture oasienne. Cet arbre est aujourd’hui encore mal connu et notamment ses besoins en eau d’irrigation, car il prélève une part de son alimentation hydrique dans la nappe phréatique.

Publications du même éditeur

Les khettaras et les autres formes de mobilisation de l’eau dans la région de Tata

Etudes thématiques en vue du développement des oasis de la région de Tata (Maroc) effectuées par des étudiants du CNEARC
Rapport / Étude / Note
2004
Voir la fiche complète

Le retour en eau des khettaras de Jorf, une oasis du Tafilalet, Sud-Est du Maroc

Dynamiques de gestion de l'eau
Rapport / Étude / Note
2007
Voir la fiche complète

Renouveau d’un système irrigué communautaire suite au déverrouillage de l’accès aux eaux souterraines profondes

Cas du territoire oasien de sidi okba dans le sahara algérien
Rapport / Étude / Note
2017
Voir la fiche complète
Voir toutes les publications correspondantes
informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.