Menu

Un écosystème en danger

Aujourd’hui, le monde oasien connaît une véritable crise sous l’effet d’un modèle de développement inapproprié.

 Les causes du déclin des écosystèmes oasiens reposent sur :

  • Des détériorations climatiques marquées, avec une accentuation de la sécheresse et de ses conséquences sur les disponibilités en eau,
  • L’inadéquation de la pression démographique et de l’urbanisation par rapport à la capacité de charge limitée de l’écosystème oasien,
  • La disqualification des opérateurs oasiens par rapport aux échanges économiques, autant sur les produits que sur les circuits commerciaux,
  • La mainmise des tenants de l’import-export sur les circuits de commercialisation des produits locaux,
  • Les modifications des modes de vie et de consommation, en particulier la consommation de produits manufacturés au détriment des productions alimentaires et artisanales locales,
  • L’absence d’évolution du droit sur le foncier, la gestion de l’eau et les modes d’exploitation. Ces derniers conduisent actuellement au morcellement des oasis et introduisent des incohérences fortes dans un système complexe et organisé dont la survie est reliée à des contraintes fortes,
  • L’enclavement géographique,
  • L’absence de reconnaissance de la spécificité oasienne par les politiques publiques, en particulier dans le domaine de la recherche, de l’agriculture, de l’éducation et de la formation continue.

Toutes ces évolutions conduisent à l’hémorragie des forces vives aussi bien au travers de la fuite des capitaux, que de l’exode des jeunes vers les villes ou l’étranger.

Face à cela, des nombreuses associations oasiennes agissent pour offrir des solutions à ces différentes crises.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.