Menu

Rencontre nationale des associations référentes et formation à l’animation de réseau

Les associations Nakhla, IRADA , ASM de Gafsa et l’ASOC se sont rencontrés les 6, 7 et 8 juillet derniers à Douz pour discuter de la mise en place des activités du PACO dans les différents gouvernorats oasiens du Sud tunisien. Pour l’occasion , la rencontre s’est conclue par une formation en communication et animation de réseau afin de renforcer les capacités de ces associations à assurer la dynamique du réseau dans chaque gouvernorat.

Compte tenu de la grande diversité d’association dans les oasis du sud tunisien et de leurs implications dans le développement des oasis, il est essentiel qu’elles puissent se rencontrer et échanger sur les possibilités d’actions futures dans le cadre du RADDO. Ainsi, l’objectif de la « rencontre nationale des associations oasiennes du RADDO » fut véritablement :

  • D’informer sur les activités en cours du RADDO et de son projet PACO ainsi que les activités du « Projet de Gestion Adaptive des Oasis » en lien avec la FAO sur les questions de bonnes pratiques et de plaidoyer
  • De recueillir les attentes des partenaires vis-à-vis du projet PACO et du RADDO afin de préparer les futures activités (formations, voyages d’études, rencontre nationale, papier de position …) et de s’assurer de la compréhension par chacune de ce qu’est et n’est pas le réseau, et ce sur quoi travailler pour créer un sentiment d’appartenance au réseau
  • De réfléchir à la construction et l’animation de la plate-forme nationale : qui sont les membres et comment impliquer ces membres ?
  • D’élaborer un plan d’action coconstruit avec les associations sur les activités de plaidoyer, de renforcement de capacité, de communication et d’animation

La rencontre s’est déroulée en 3 jours, dont une journée de discussion autour de la pertinence du réseau en Tunisie et la mise en action d’un plaidoyer oasien. Cette journée fut suivie de deux journées de formation- action sur l’animation et la communication au sein du réseau.
Cette rencontre marque le début d’une série de rencontres trimestrielles afin d’améliorer progressivement la structure du RADDO en Tunisie. De nombreux projets sont déjà en train de voir le jour , notamment la mise en place d’une méthodologie pluriacteur de diagnostic des besoins des agriculteurs dans les différents gouvernorats.

Les discussions autour d’un plaidoyer oasien à permis aux associations présentes de se mettre d’accord sur un message à diffuser auprès des associations du réseau , du grand public et des décideurs.

« Nous voulons la reconnaissance officielle des oasis en Tunisie par la mise en place d’un cadre juridique spécifique »
Les associations se sont engagées à diffuser ce message dans les médias locaux, mais aussi auprès des partis politiques qui souhaitent se présenter pour les élections de fin d’année.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.