Menu

Nouvelle rencontre trimestrielle du Réseau Eau Potable et Assainissement en Mauritanie

Dans le cadre du projet « Coordination des acteurs de l’eau, de l’assainissement et développement de forage manuel en Mauritanie », Tenmiya, point focal du RADDO en Mauritanie, a organisé la 10ème réunion trimestrielle du REPAM les 14 et 15 mai 2018 à Nouakchott.

Le Réseau Eau Potable et Assainissement en Mauritanie (REPAM) réunit l’ensemble des acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement en Mauritanie (institutions publiques et parapubliques, collectivités locales, ONG, entreprises et bureaux d’étude). C’est un espace de concertation, d’échanges et de diffusion de l’information et des données liées à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Les deux jours d’atelier ont été consacrés à l’initiative « Assainissement et Eau pour Tous » (AET), les schémas directeurs régionaux de l’hydraulique, le bilan de l’ATPC (Assainissement Total Piloté par les Communautés) dans le Hodh Chergui (Sud-Est du pays) et l’Espace collaboratif de volontariat.

Une première journée consacrée au partenariat AET et aux schémas directeurs régionaux de l’hydraulique

La matinée de la première session du REPAM a été animée par les présentations de M. Lafdhal Ould Daddé, conseiller du Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Etienne Bialais, conseiller technique à la Direction de l’Hydraulique et M. Mohamed Vall, chef de projet à Tenmiya.

Le conseiller du Ministre a présenté le partenariat mondiale « Eau et Assainissement pour tous » (AET) une initiative innovante réunissant 150 partenaires issues de 60 pays  (états, ONG, banques, opérateurs privés, agences des Nations Unies). Il a ensuite montré comment cette initiative a contribué à améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement en Mauritanie et dans d’autres pays membres en accordant au secteur la priorité politique, l’amélioration de la prise de décision sur une base factuelle et la mise en place de solides mécanismes de planifications nationales.

C’est dans cette dynamique d’élaboration de mécanismes de planification, que des schémas directeurs régionaux sont en cours de constitution dans le cadre du projet 5 wilayas. Ces schémas sont une déclinaison de la Stratégie nationale de Gestion intégrée des ressources en eau. La communication a porté sur le  bilan de la situation de référence, les besoins en infrastructures et services ainsi que les investissements nécessaires.

Bilan ATPC dans la Wilaya Hodh El Ghorbi (Sud-Est du pays) et mise à l’honneur du projet TERO (Territoires Engagés pour la Résilience des Oasis)

La première partie de la seconde journée a été consacrée à l’ATPC (Assainissement Total Piloté par la Communauté),  le volet assainissement du projet 5 wilayas. L’état d’avancement du projet dans le Hodh Chergui a été présenté par Habib Sidi Aly. Cette communication a montré que sur les 120 localités concernées par le projet, 30 ont atteint le statut FDAL (Fin de Défécation à l’Aire Libre). Sur ces 30 localités FDAL, les populations ont réalisé 1397 latrines. Les enquêtes réalisées auprès des ménages ont montré que le montant total investi par ces derniers est d’environ 200 millions d’ouguiyas (monnaie mauritanienne). Ce montant dépassant de loin le retour sur investissement du projet.

La seconde partie de l’atelier a été consacrée au projet Territoires Engagés pour la Résilience des Oasis (TERO), porté par Tenmiya et l’Espace Volontariat Mauritanie, consistant en la création d’espaces collaboratifs. Il s’agit d’un espace d’échange, d’information et d’orientation sur le volontariat à la disposition des acteurs. Le projet a été présenté par Djibrilla Banni, de France volontaire. Celui-ci a introduit sa communication avec un aperçu sur les différentes formes de volontariat et l’action de France Volontaires. A la suite de l’intervention de M. Banni, Monsieur Tourad, a porté des clarifications sur les objectifs du projet TERO, le rôle de l’espace collaboratif et le lien avec le REPAM. Enfin, M. Abdoulay Diallo a aussi présenté les activités de volontariats initiés par le projet REPAM avec l’appui de France Volontaires. Les participants ont montré un vif intérêt quant à l’initiative de création d’espaces collaboratifs, notamment pour le volontariat sud/sud.

Liens externes

    informations cookies

    Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.