Menu

Les oasis face au concept de LDN

L'Observatoire du Sahara et du Sahel organisait le 13 et 14 juillet à Tunis un atelier sur "Neutralité en matière de dégradation des terres (NDT) - engagements et mise en oeuvre". Cet atelier était organisé dans le cadre du projet MENA DELP auquel le RADDO participe.

Le concept de NDT (LDN en anglais pour Land Degradation Neutrality) inscrit dans les Objectifs du Développement Durable (ODD) et notamment la cible 15.3, met en lumière l'importance des terres et de leur préservation dans la lutte contre la pavreté et la protection de la planète. Ce concept est également devenu la pierre angulaire de la Convention cadre des Nations Unies de lutte contre la désetification (UNCCD).

Ainsi, cet atelier a permis aux participants de mieux comprendre le concept et son application au niveau des différents pays. La NDT est définit comme étant « un état où la quantité et la qualité des terres nécessaires pour soutenir les fonctions et les services des écosystèmes et améliorer la sécurité alimentaire restent stables ou augmentent dans le cadre d’écosystème et d’échelle spatiale et temporelle définis ». Ainsi 3 voix sont proposer pour mettre en pratique ce nouveau concept (i) éviter la dégradation (ii) la rédurie (iii) restaurer les terres dégradées.

Le RADDO, à la demande de l'OSS y a mis en avant la problématique oasienne et sa possible contribution aux objectifs de NDT. Une première présentation a permis de partager les réflexions de la société civile sur ce thème. Puis une présentation des processus de dégradation opérant dans les oasis ainsi que leurs différentes fontionnalités ont permis de faire le lien avec la NDT.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.