Menu

Le RADDO lance son nouveau plan d'action pour le développement durable des oasis

Du 29 au 31 janvier 2018, le RADDO a lancé son quatrième plan d’action pour la sauvegarde des agro-écosystèmes et des modes de vie oasiens. Ce plan d’action précise les activités du réseau sur 5 pays (Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie et Tchad) pour une durée trois ans. A cette occasion, l’ensemble des membres de sa gouvernance s’est retrouvé à Chenini-Gabès, l’oasis même qui a vu la fondation du réseau en 2001 en Tunisie.

Du local à l’international : un réseau d’acteurs se mobilise pour redonner vie aux oasis !

Rarement un acronyme aura été aussi éloquent : le RADDO, « Réseau associatif de développement durable des oasis », symbolise bel et bien un « radeau », embarcation servant comme élément de sauvetage en cas de péril. Celui-ci est en réalité d’une rare gravité pour les oasis localisées au Maghreb comme sur le plan mondial.

De l’abondance mythique au paradis menacé Les écosystèmes oasiens, construits et maintenus par l’homme par une gestion rigoureuse des ressources naturelles, font face depuis plusieurs années à des nombreux défis et véritables crises : impacts du changement climatique, pression démographique, concurrence sur l’eau, faiblesse des politiques publiques adaptées… Les menaces qui pèsent sur les oasis pourraient les faire disparaître.

17 ans d’actions pour la sauvegarde des oasis

Pour répondre aux défis auxquels font face les oasis et trouver des solutions adaptées à chaque territoire, des acteurs associatifs, véritables experts oasiens représentants 5 pays (ASOC en Tunisie, APEB en Algérie, AOFEP au Maroc, Tenmiya en Mauritanie et Lead au Tchad) associés à une ONG de coordination française, le CARI, se sont réunis pour agir ensemble pour le développement durable des oasis.

En 2001, ils ont créé le RADDO, un réseau international et organisé regroupant des associations actives pour la promotion et la sauvegarde du milieu oasien. Le RADDO est devenu un acteur incontournable sur la question des oasis. Il entretient des relations de partenariat au niveau local, national, et international et bénéficie des soutiens financiers divers des ministères dans les pays, comme de l’Agence Française de développement (AFD), Fonds pour l’environnement mondial (FEM), FAO, Union Européenne, Observatoire du Sahara et du Sahel, Banque Mondiale, Fondation Heinrich Böll.

Journée de sensibilisation à Chenini-Gabes

En complément des réunions de travail, une journée de sensibilisation à la sauvegarde des oasis est prévue le 30 janvier.

Le mercredi 31 janvier, les membres du RADDO visiteront plusieurs activités conduites au sein de l’oasis Chenini Gabès par l'ASOC, point focal du RADDO en Tunisie : station de compostage, jardin Bioasis, jardin de biodiversité, unité de valorisation des produits locaux, conservation des semences autochtones oasiennes, initiatives d’agriculture biologique et d’agroécologie... Il est également programmé un échange avec les agriculteurs impliqués. A 15h, le film "Agroécologie dans l'oasis de Chenini : préserver ensemble" réalisé par Sonia ben Messoud et Leticia Martin (Association EchoVia) sera présenté en avant-première.

Ce film sera bientôt disponible sur internet.

Liens externes

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.