Menu

Le Drâa Tafilalet, une région en proie à la sécheresse

La région du Drâa Tafilalet est une région située à l’Est du Maroc au sud des montagnes de l’Atlas. Cette région regroupe des contraintes environnementales importantes et subit de plein fouet la désertification en partie à cause des contraintes climatiques. Plusieurs médias relaient cette situation critique sur le net.

La région du Drâa Tafilalet est une région située à l’Est du Maroc au sud des montagnes de l’Atlas et comprend des espaces de steppes et de désert parsemés d’oasis. La zone du nord est un espace de montagnes, dont les plus hautes culminent à 3000m, avec des chutes de neige en hiver. La zone du sud est un espace d’oasis dont les températures peuvent atteindre 48°C en été.
Cette région regroupe des contraintes environnementales importantes comme l’irrégularité des précipitations et la faible présence des eaux de surfaces. Cette région subit de plein fouet la désertification en partie à cause des contraintes climatiques mais aussi dû aux causes anthropiques sur le territoire.

Différents média en appellent à une prise en considération des problématiques de désertification dont « l’Agri Maroc » : « Le constat alarmant et l’ampleur des dégâts écologiques subis par cet espace millénaire nécessitent donc la mobilisation de tous les acteurs concernés pour la valorisation des oasis qui constituent un capital précieux dans le paysage naturel du Maroc et qui comptent parmi les richesses naturelles et culturelles du pays. »

Le RADDO participe à cette mobilisation de l’opinion publique et des instances mondiales sur la désertification et les moyens d’y faire face notamment par la sauvegarde et la mise en valeur des oasis par des pratiques agroécologiques. En effet, les oasis sont des remparts contre l’avancée de la sécheresse et des limites à la désertification. Le rôle des ONG est de réaliser des plaidoyers à l’échelle internationale afin de porter la voix des oasis ainsi que de sensibiliser les acteurs locaux et la population oasienne pour permettre une meilleure prise en compte des risques de la désertification.

Malgré un environnement pédoclimatique difficile, la région du Drâa Tafilalet possède des moyens de combattre l’avancée de la sécheresse notamment par la rénovation des khettaras, la mise en place de pratiques considérées comme agroécologiques et économes en eaux, la réutilisation des eaux usées et de pluie… Ces différents moyens de sauvegarde des oasis permettent d’atténuer l’impact des phénomènes naturels tout en instaurant des pratiques plus respectueuses de l’environnement chez les oasiens.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.