Menu

Une école pas comme les autres

L’école primaire rurale de Remethi, situé dans le gouvernorat de Gabès, à la spécificité d’enseigner à ses élèves la culture de l’olivier et le maraîchage. En plus d’intéresser les jeunes à l’agriculture biologique, la récolte permet de fournir la cantine scolaire et d’offrir 6 jours sur 7 un repas chaud et équilibré aux enfants.

L’école de Remethi est une école publique rurale située à 20 km de la ville de Gabès et qui enseigne à environ 70 élèves entre 5 ans et 12 ans. Les élèves habitent souvent loin de l’établissement, celui-ci est donc pourvu d’une cantine scolaire.

Depuis 2012, ce sont plus de 260 oliviers qui ont été plantés sur les terrains vides proche de l’établissement. L’idée est venue du corps enseignant et de son directeur Sahbi Zrig de valoriser les zones fertiles autour de l’école. La pépinière « Mabrouka » de Tunis a généreusement offert la moitié des plants d’oliviers à l’école pour les encourager. En 2012 et en 2014 chaque élève a pu planter un olivier à son nom et s’en occupe depuis. Ce sont les instituteurs qui donnent leurs savoirs faire à l’élève afin qu’il apprenne à s’occuper d’un arbre. L’arbre pour cette école symbolise son engagement pour l’environnement et la nécessité de reverdir le paysage.

Depuis 4 ans, les olives sont récoltées durant une grande fête en novembre. Les enfants se parent de vêtements traditionnels et préparent un grand couscous. Les parents et les responsables sont invités à participer à la fête. Les olives sont ensuite envoyées au moulin afin de produire l’huile d’olive de l’école pour les repas des enfants.

L’école est aussi pourvue d’un jardin potager bio ainsi que de sa propre réserve de semence. La récolte qui débute fin octobre de chaque année permet de fournir en produit frais la cantine scolaire. Chaque classe passe 2 heures par semaine à l’entretien du jardin. La cantine offre aux élèves un repas chaud préparé à partir des légumes et de l’huile d’olive produits par l’école. L’apport en viande est possible avec les dons de moutons des amis et des voisins lors de la fête d’Aid el Kebir (2 mois et 20 jours après le ramadan) qui sont conservés dans des congélateurs. Pour les repas les fruits, pâtes, semoules, pommes de terre sont achetés.

L’école souhaite construire un poulailler et proposer aux enfants « un œuf frais par jour ». L'amélioration de l’utilisation de l’eau par la mise en place d’un système d’irrigation en goutte à goutte est en cours. À l’heure actuelle, l’école utilise 30 000 litres d’eau par mois. L’eau est acheminée d’un puits via des tracteurs prêtés par le CRDA (Commissariat Régional de Développement Agricole) de Gabès et avec l’aide de l’Association Rural de Remethi.

« Un esprit sain dans un corps sain », tel est la devise de l’établissement. Le directeur atteste du bon vivre dans son école. Selon lui, le taux d’absentéisme est extrêmement faible et le corps enseignant est resté le même depuis 11 ans.

« Pour la suite, nous rêvons d’avoir 1 000 oliviers sur notre école. Nous allons réhabiliter un champ non cultivé et nous rebaptiserons notre école : l’école des 1 000 oliviers. Je tiens aussi à lancer un appel aux autres écoles rurales de Tunisie. Si vous avez la place nécessaire, transformez vos écoles afin que l’apprentissage devienne un vrai plaisir et transmettez aux enfants l’amour de l’environnement ».

Sahbi Zrig, directeur de l’école

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.