Menu

Recherche et adaptation dans les oasis

Le projet de « Gestion Adaptative et Suivi des Systèmes Oasiens au Maghreb » (GASSOM) en collaboration entre la FAO, le RADDO et les institutions du Maroc, de la Tunisie et de la Mauritanie touche bientôt à sa fin. Un petit retour sur le travail du Centre de Régional de Recherches en Agriculture Oasienne, point focal du projet et direct bénéficiaire du GASSOM.

Les objectifs du projet sont de renforcer, d’élargir et de soutenir la gestion adaptative et le suivi des systèmes oasiens au Maghreb. Notamment grâce à l’élaboration d’outils d’informations et d’aide à la décision permettant aux acteurs de développement d’ajuster leurs actions en vue d’une bonne gouvernance des systèmes oasiens à long terme.

Afin d’assurer ces objectifs, plusieurs résultats sont attendus :

  • Harmonisation des pratiques de collecte et de gestion des données au niveau national et régional
  • Développement d’une plate-forme de partage de données géoréférenciées (SIG) et d’outils d’aide à la décision pour la gestion adaptative des oasis
  • Formation desinstitutions de recherche et de développement et de suivi nationaux sur   la collecte des données au niveau de sites pilote et l’utilisation de l’outil d’aide à la décision pour la gestion des oasis

En Tunisie, c’est le Centre Régional de Recherches en Agriculture Oasienne (CRRAO) qui est directement concernée : Walid MSATRA, responsable de plateforme « SIG Oasis »nous explique.

Peux-tu nous parler du SIG-Oasis (Système d’Information Géographique) ?

C’est la première composante du projet, qui consiste à la conception et la mise en place d’un Système d’Information Géographique dédié aux oasis. Ainsi que la création d’une base de données contenant plusieurs indicateurs collectés liées à 3 thèmes : biophysique et environnementale, socio-économique et les pratiques. Cette base de données pourra par la suite être représentée selon les besoins sous forme de carte géographique, c’est la particularité des SIG.

Comment le CRRAO est impliqué ?

La plateforme est installée au centre, la plupart des ateliers, réunions et formations liés à la plateforme ont aussi été faits dans le centre. Cela s’est fait en collaboration avec nos partenaires tels que les CRDAs (Commissariat Régional de Développement Agricole) de gouvernorats Gabes, Gafsa, Kébili et Tozeur, Agence Foncière Agricole (AFA), Office de Développement de Rejim Maatoug, Groupement Interprofessionnel des Dattes, Centre technique des dattes, Institut National de la Statistique (INS), Institut National de la Météorologie (INM), Centre National de la Cartographie et de la Télédétection (CNCT), et la société civile.

Cette collaboration est basée essentiellement sur l’échange de données pour alimenter la base.

Où en est l’avancement?

Nous sommes dans la phase d’alimentation de la base par les données collectées. Il s’agit de la phase suivant l’implémentation de la base c’est-à-dire après avoir installé le squelette tout en suivant le MCD validé (modèle conceptuel des données : présentation graphique qui permet de visualiser les relations entre les indicateurs).

Quel est l’impact de cette composante pour les oasis ?

C’est principalement un outil d’aide à la décision. Cela va permettre par exemple de localiser les bonnes pratiques oasiennes où encore localiser les zones en difficulté. Mais aussi faciliter les interventions d’urgence sur le terrain, de faire des études pour les aménagements. Et bien sûr de faire des cartes thématiques des oasis selon un choix d’indicateurs.

Quelle est la suite ?

Pour la suite il faut enrichir la base et notamment avec les données journalière, mensuelle et annuelle. La base est fréquemment mise à jour.

De plus, la base sera une source de données et un appui pour les recherches et le développement durable.

Pour plus de questions sur la composante SIG Oasis : msatrawalid@yahoo.com , responsable Plateforme SIG Oasis au CRRAO.

Liens externes

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.