Menu

Recherche-action en zone aride en Tunisie, Maroc et Algérie

Débuté en mai 2019, le projet « Massire » coordonné par le CIRAD, s’intéresse aux innovations locales dans la gestion de l’eau en zones arides. D’une durée de quatre ans, le projet est financé par le FIDA à hauteur de deux millions d’euros. Le séminaire de lancement du projet Massire en Tunisie s’est déroulé les 3,4 et 5 mars 2020 à Kebili en présence des acteurs agricoles et ruraux.

En Tunisie , le projet concerne les gouvernorats de Medenine et de Kebili et sera appuyé par l'Institut national agronomique de Tunisie (INAT) et l'Institut National de Recherches en Génie Rural, Eaux et Forêts (INRGREF). Mais ce sont toutes les zones arides du territoire et des autres pays qui pourront bénéficier des retombées du projet.
Le séminaire fut l’occasion de présenter l’approche participative de l’action et de mettre en valeur collectivement les innovations sur :

  • la gestion de l’eau
  • le renforcement de la diversité agricole et de la biodiversité
  • les pratiques agricoles
  • le développement durable des filières.

Le travail de repérage et de concertation sera suivi d’une sélection des innovations, d’un travail de recherche approfondie ainsi que de test. Puis viendront la diffusion des résultats et la réalisation de formations sur les innovations mises en valeur.
L’objectif du projet : comprendre comment les innovations font sens dans les dynamiques territoriales arides.

Que veut dire Massire ?
« Ma »: Maghreb « ssi » : système d’innovation, « re »: ressources en eau ou une lecture en arabe de « chemin » !

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.