Menu

Nakhla, une association engagée et militantes aux portes du Sahara

Suite à la révolution tunisienne, de nombreuses initiatives locales ont vu le jour pour reconstruire la Tunisie sur des bases solides. C’est le cas de l’association Nakhla, qui signifie palmier en arabe, qui s’engage auprès des agriculteurs oasien et de la population de la ville de Douz au sud de la Tunisie.

En effet, depuis 2012, date de sa création par M.Ahmed Abdeddayem, l’association Nakhla œuvre pour préserver et même reconstruire l’oasis de Douz. Suite à l’abandon de nombreuses parcelles de l’oasis, le milieu se détériorait peu à peu, réduisant les sources de revenus des habitants et présageant la disparition de l’oasis de Douz.

Bien conscients de la nécessité de préserver leur patrimoine culturel et environnemental, ce sont une dizaine de citoyens actifs hommes et femmes, petits et grands qui se sont associés au sein de Nakhla pour travailler main dans la main afin de contribuer à un futur meilleur. Après avoir cerné les problèmes inhérents au village de Douz, l’association s’est organisée pour réaliser des actions de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de la sauvegarde des oasis.

Par la suite, afin d'allier le geste à la parole et d'avoir une action plus concrète, l’association s’est lancée dans une étude sur les différentes variétés de palmier dattier dans la région de Nefzaoua.

C’est en 2016 que l’association a lancé une action de safari photo afin de lutter contre la chasse anarchique qui détruisait la faune et la flore locale sans souci de ses bienfaits pour la population actuelle et les générations futures. Pour ce faire, les membres de l’association ont formé plusieurs jeunes à la prise de photo pour ensuite lancer un concours ayant pour finalité une exposition qui leur a permis de valoriser leur patrimoine naturel.

Ne souhaitant pas en rester là, en 2017, l’association a élargie ses champs de compétences en rachetant des parcelles de l’oasis afin de restaurer les sols et les cultures et permettant ainsi de générer des sources de revenus pour ses adhérents. N’étant pas nécessairement du milieu agricole, Nakhla a réussi à organiser des formations pour accompagner une vingtaine d’agriculteurs à l’exploitation de l’oasis de manière durable avec par exemple la création de composts, l’exploitation des sources d’eau chaude pompées et refroidies avec des eaux froides valorisant ainsi l’ensemble du potentiel d’irrigation et limitant ainsi le gaspillage d’eau, la création de bassins de rétention, le recyclage des déchets ainsi que leur valorisation.

Installation d'un bassin de rétention

Ainsi au sein de l’association, ce sont des jeunes qui tissent du lien social avec des personnes plus âgées qui partagent leurs savoirs, des maçons qui une fois leur travail terminé viennent cultiver les champs et des femmes qui font preuve de toujours plus d’imagination pour créer, à partir de presque rien, de joli couffins et objets décoratifs.

Un artisanat de l'oasis

Afin de valoriser leurs produits et projets, l’association Nakhla se présente autant que possible lors de foires et de marchés. Rien n’échappe à l’œil attentif des adhérents de Nakhla qui, ensemble, trouvent toujours de nouveaux projets et moyens de valoriser ce qu’on pensait invalorisable !

Liens externes

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.