Menu

Mobilisons-nous contre la menace du charançon rouge des palmiers

Une marche citoyenne et responsable pour la protection des palmiers tunisiens contre la menace des charançons rouges s’est déroulée le 15 juin dernier dans les rues de Tunis. Cette marche pacifiste menée par la Coalition Citoyenne Contre le Charançon (4C) fut l’occasion pour les militants et les associations de se réunir afin de mettre en évidence la dégradation en cours des palmiers dans les villes et les campagnes.

La Coalition Citoyenne vise à rassembler tous les acteurs œuvrant pour la lutte contre les charançons rouges des palmiers qui menace Tunis et les gouvernorats à proximité. L’ASM Gafsa membre du réseau RADDO est fortement investi dans ce rassemblement et travail depuis des années sur les questions de protection des cultures oasiennes.

Le charançon rouge des palmiers est un coléoptère qui s’attaque principalement aux palmiers d’ornement et aux jeunes palmiers-dattiers. Le problème est que le ravageur est très difficile à détecter au début de l’infestation.

Le site d’information kapitalis.com affirme que c’est environ 7000 palmiers d’ornement qui sont touchés par le ravageur. Ce qui correspond à pas moins de 20% des palmiers d’ornement du Grand-Tunis (gouvernorat de Tunis, Ariana, La Manouba et Ben Arous). Quand les palmiers sont infectés ,très souvent celui-ci doit être abattu.

Les oasis ne sont pas touchées par l’attaque des charançons rouges , mais c’est un risque réel. À l’image de nos collègues mauritaniens, il est important de se mobiliser dés a présent, avant l’arrivée de cette menace (voir la fiche bonne pratique de lutte contre le charançon rouge). 

C’est dans ce sens que la Coalition souhaite alerter le gouvernement tunisien en demandant de :

  1. Considérer le fléau du Charançon Rouge des Palmiers (CRP) comme un
danger de première catégorie qui menace la sécurité économique et alimentaire de la Tunisie.
  2. Mettre en place un Plan d’Urgence pour le Confinement du CRP dans le Nord-Est du pays.
  3. Elaborer un Programme Nationnal Intégré et participatif d’Eradication du CRP de l’ensemble du territoire tunisien.
  4. Engager l’ensemble du Gouvernement et des Collectivités Locales dans la conservation et la protection des écosystèmes oasiens contre le fléau du CRP.
  5. Reconnaître la Coalition Citoyenne Contre le Charançon (4C) comme un interlocuteur incontournable dans le suivi opérationnel et scientifique
du plan d’urgence et du programme national d’éradication du CRP.

Le RADDO soutient de telles initiatives et félicite le travail de ces associations  qui se mobilise pour la protection du patrimoine phoenicicole du Nord comme au Sud.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.