Menu

Le compost oasien à l’honneur

Suite à un travail collaboratif de recherche entre l’Association de Sauvegarde de l’Oasis de Chenini (ASOC) ,l’Institut des Régions Arides (IRA) et le centre de recherche « Zitouna » sur le compost oasien, les membres du RADDO ont participé à un voyage d’études de deux jours sur le sujet.

C’est dans le cadre du projet « Partnership for Enhanced Engagement in Research [PEER] », financé par USAID que les expérimentations sur le compost ont été réalisées. Ce projet ayant pour objectif le développement de technologies organiques de gestion des sols afin d’améliorer la séquestration de carbone, l’adaptation au climatique et la durabilité des petites exploitations agricoles en Tunisie.

Le voyage d’études (27 février et 2 mars) a permis aux participants de :

  • Se former à la fabrication du compost en oasis
  • Acquérir des connaissances et une meilleure compréhension du compost
  • Découvrir les diverses utilisations du compost et notamment dans un contexte non oasien
  • Participer à une rencontre entre agriculteur, chercheur, administration et organisation de la société civile

La journée s’est déroulée à Gabès dans les locaux de l’IRA pour une formation théorique sur le compost au niveau microbien, bactérien, agronomique et sur les techniques générales de compostage. La journée s’est terminée par une visite de la station de compostage et de la parcelle d’expérimentation de l’ASOC.
La seconde journée s’est tenue à Sousse dans les locaux du centre Zitouna. La journée a permis aux participants de mieux comprendre les différentes techniques d’analyse du compost. Mais aussi de présenter les résultats des différentes expérimentations sur le compost oasien et non oasien sur les cultures maraîchères et céréalières. La journée s’est conclue par une visite des parcelles d’expérimentations du centre.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.