Menu

Les Oasiens du PICODEV en formation plaidoyer à Atar

Du vendredi 19 au dimanche 21 juillet 2019, 21 bénéficiaires du projet Projet d’initiative locale concertée pour le développement durable des oasis des communes d’Atar et de Tawaz (PICODEV) ont participé à la « formation des associations oasiennes d’Atar et de Tawaz aux techniques de plaidoyer et définition d’une stratégie et organisation d’actions spécifiques de plaidoyer envers les autorités locales et nationales ». Cette formation a permis de présenter les étapes, processus et modalités du plaidoyer.

La méthodologie utilisée lors de cet atelier de formation reposait sur l’approche participative. En effet, sur le plan pratique, ce principe requiert une forte implication des participants tout au long des étapes de la formation et favorise les échanges.

La formation s’est déroulée en plusieurs étapes : la définition du plaidoyer, les questionnements sur chaque thème de plaidoyer abordé, des exercices en groupe d’application (formulation de message, définition de personnes cibles...), la restitution des travaux de groupe pour l’approfondissement des idées/messages et finalement, la synthèse finale avec l’ensemble des participants sur les travaux réalisés de part et d’autre.

Dans la région du Maghreb, la Mauritanie accuse un retard important en matière de plaidoyer national pour la préservation de ses écosystèmes oasiens. Les représentants des AGPO et des coopératives féminines se sont mobilisées pour sensibiliser les oasiens sur les répercussions négatives des forages sur l’environnement et sur la nappe phréatique, par exemple. Tout au long de la formation, les participants ont démontré leurs préoccupations face aux menaces qui pèsent sur leur écosystème et confirmer l’importance de se mobiliser pour faire face aux défis majeurs. Sur ce plan, le plaidoyer comme approche de changement est déjà présent dans les esprits et sur le terrain.

Pour répondre à ce manquement, les bénéficiaires se sont engagés à :

  • la mise en place d’un plaidoyer envers les autorités locales ;
  • l’identification et la création d’un groupe de parlementaires originaire de ces zones. Ce groupe, appelé « Amis des Oasis », appuierait et plaiderait auprès des instances nationales pour faire entendre les revendications en vue de la préservation et du développement des oasis en Mauritanie.

L’engagement des oasiens s’est concrétisé par la création d’un plan d’action pour la mise en place des engagements pris au cours de ces trois jours de formation.

 

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.