Menu

Campagne de sensibilisation visant l’utilisation des outils de préservation et de développement des oasis dans l'Adrar

Dans le cadre du projet PICODEV en Mauritanie, une campagne de sensibilisation visant l’utilisation des outils de développement des oasis et la mise en place de moyens de leur préservation a été menée dans les communes d’Atar et de Tawaz.

Près de 100 personnes ont participé aux rencontres organisées dans cinq Associations de gestion participative des oasis (AGPO) et deux administrations communales de la région de l'Adrar. Un accent particulier portait sur la participation des femmes. Un vif succès a été rencontré lesquelles représentaient près de la moitié des participants.

Trois sujets ont été abordés, à savoir : l’amélioration du revenu des phoeniculteurs par la diversification des cultures, la protection des pathologies phoenicicoles et la mise en place d’outils de concertation de la population au niveau communale.

«Nos ancêtres disaient que le palmier demande à son voisin de s’éloigner en lui disant : Si tu t’éloignes, je porterais, en plus de mes fruits les tiens »

Les participants ont enrichi la discussion grâce  des observations de terrain et des connaissances ancestrales grace à des métaphores et autres figures de style, rappelant ici par exemple, l’importance de l’espacement entre les palmiers.

Un autre point d’orgue a été atteint lors de l’énonciation de l’équation (dés)équilibrée « des trois cents égale cent » : un apport de cent litres d’eau par jour, cent kilos de fertilisant par an et la sélection de maximum cent palmes vertes portées par le palmier apporteront une récolte avoisinant 100 kg de dattes de qualité. 

En faisant référence au saint Coran, plusieurs participants ont rappelé la notion de paradis terrestre basé sur la diversification de la flore de la palmeraie avec la distinction des strates végétales reprenant : palmier – fruitiers - céréales et maraîchage. La sainte idée est jusqu'à aujourd’hui rencontrée dans les palmeraies et permet de diversifier les revenus du phoeniculteur en améliorant, par ricochet, sa résilience.

Les rencontres avec les communes d’Atar et Tawaz, portaient sur la mise en place des cadres de concertation communale (CCC). Cet outil, initié par le gouvernement mauritanien, vise l’inclusion sociale de la société civile dans les prises de décision au niveau des communes. Des résultats probants ont été observés dans les communes urbaines du pays où les CCC ont été mis en place, toutefois peu de communes rurales ont déjà intégré l’outil. Une première discussion a été entamée avec les maires, conseillers et adjoints des communes d’Atar et de Tawaz. Une prochaine rencontre est prévue dans le cadre du projet PICODEV pour appuyer la mise en place effective des CCC dans les deux communes.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.