Menu

Atelier de dissémination du projet TERO à Nouakchott

Le jeudi 6 février 2020 s’est tenu à Nouakchott l'atelier de dissémination du projet des TERO – Territoires engagés pour la resilience des oasis (TERO), dans le cadre de la clôture de ce projet, financé par le programme EU AID Volonteers, qui a duré deux ans.

Près de trente personnes ont eu l'occasion de participer à l'événement, dont des représentants des institutions publiques (ministère, communes), des partenaires financiers mais aussi des partenaires techniques (#ACF#CroissantRouge#GRET,..) et organisations locales et internationales engagés dans le volontariat et le bénévolat (#FranceVolontaire, Je m'engage, #EPAM#RIMyouthClimateChange#CARI#GrdR, ..)
Les trois Unions des Association de Gestion Participative des Oasis (Assaba, Taguant, Adrar) étaient aussi présentes pour porter la voix des oasiens et leurs causes pour la résilience face aux changements climatiques.

L’atelier a permis de :
1. Revenir sur les réalisations du projet et de diffuser les résultats des différentes activités
2. Partager le témoignage d’une association de jeunes appuyée par le projet ainsi que de donner la parole à d’autres associations mauritaniennes engagées dans la mobilisation de la jeunesse
3. Débattre des perspectives futures d’engagement et de mobilisation des jeunes, et de façon spécifique en milieu oasien, autour de travaux sous forme de focus groupe

Au cours des témoignages, l’association des jeunes volontaires de Tidjikdja a remercié chaleureusement l’équipe du projet TERO pour leur appui. Pour rappel, l’association a bénéficié de trois formations dont deux sur la mise en place de système d’alertes précoces contre les inondations, l’ensablement et le charançon rouge. Quatre jeunes ont participé au campus jeunes oasiens pour la création d’un plan de gestion des risques des oasis à Chinini en Tunisie en décembre 2019 et janvier 2020. La rencontre a aussi été l’occasion d’avoir une discussion ouverte entre les jeunes et les autorités communales de Tidjikdja pour réfléchir ensemble à la suite du TERO. Un local a déjà été fourni dans les bureaux de la commune pour l’association et une veille continue sur les réseaux sociaux et radio locale va être mise en place pour toute action néfaste à l’environnement (coupe illégale de bois, braconnage, construction dans les zones inondables..).

Le mot du président de Tenmiya a mis fin à cette journée riche en échange et prometteuse d’engagement et d’intégration des jeunes dans les processus de décision au niveau local.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.