Menu

Les semences paysannes : vers la création d’une start-up offrant des solutions ingénieuses aux besoins des populations locales oasiennes

L’Association APEB (point focal du RADDO en Algérie) a répondu à un appel à projets « Restart » pour la création d’une start-up de valorisation, de production et de commercialisation des semences paysannes à Beni-Isguen.

Le projet Restart, porté en Algérie par l’association Agir (Bouira), a lancé un appel à projets start-up devant appuyer au moins 15 jeunes porteurs d’initiatives d’entrepreneuriat social et solidaire éco-durable sur les 200 jeunes sélectionnés et formés.

Le projet Restart cible les jeunes âgés entre 18 et 35 ans. L’objectif est d’offrir aux jeunes une opportunité pour devenir des entrepreneurs sociaux et développer des activités économiques novatrices ayant un impact social et environnemental.

L’APEB a répondu à cet appel via un projet sur la conservation, la production et la valorisation des semences paysannes au niveau de l’oasis de Beni-Isguen. Le projet est porté par Hadj Mohammed SIDI-AISSA, assistant à la coordination auprès de l’APEB. Après une première sélection des candidatures, Hadj Mohammed a bénéficié d’une formation dans le cadre de ce projet sur la création et la gestion des entreprises sociales et solidaires et éco-durables. Lors de cette première formation, il a établit un business plan et un Business Model Canevas (BMC). Le pitching de 3 minutes a permis au projet de l’APEB d’être classé comme « Meilleure idée » dans ce premier groupe de formation. Une seconde et dernière phase de sélection des projets sera basée sur l’évaluation financière proposée dans le document de projet, par un comité de sélection.

D’autres partenaires du RADDO Algérie font partie de cet appel à projets. L’association Basmatic (In Salah – Algérie) qui présente un projet pour la création d’une pépinière oasienne.

Il est à noter que le projet Restart « Relancer l’Entrepreneuriat Social des jeunes pour la valorisation Territoriale dans les secteurs de l’Agroalimentaire et des énergies Renouvelables » est cofinancé par l’Union européenne et l’Union africaine, dans le cadre de AU-EU Youth Cooperation Hub, lancé actuellement dans les trois pays du Maghreb : Algérie, Maroc et Tunisie.

Crédit photo_association Agir (Restart)

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.